C'est moi la Vérité


''Dans le temps il n'y a pas de présent, il n'y en a jamais eu et il n'y en aura jamais.'

'La venue du Christ est subordonnée à la venue du monde lui-même, à son apparition comme monde.'

'La Vérité du christianisme diffère par essence de la vérité du monde.'

'C'est seulement lorsque la vérité est comprise comme celle du monde, lorsqu'elle fait voir toute chose en la plaçant hors de soi, que la division du concept de Vérité, la différence entre la Vérité elle-même et ce qu'elle montre – ce qu'elle rend vrai – se produit.'

'Dieu est cette Révélation pure qui ne révèle rien d'autre que soi. Dieu se révèle.'

'À Dieu compris comme son auto-révélation selon une phénoménalité qui lui est propre, un accès n'est susceptible de se produire que là où se produit cette auto-révélation et de la façon dont elle le fait.'

'Car la Vie n'est rien d'autre que ce qui s'auto-révèle.'

'Vivre n'est pas possible dans le monde.'

'il n'y a qu'une seule Vie, celle du Christ qui est aussi celle de Dieu et des hommes.'

'dans la biologie il n'y a pas de vie, il n'y a que des algorithmes.'

'nous voyons des êtres vivants mais jamais leur vie.'

'Toute signification vide concernant les choses – que celles-ci soient sensibles ou intelligibles –  est susceptible de se changer en une intuition remplie, en une perception. C'est ce qui ne se produit jamais dans le cas d'une signification visant la vie.'

'Ce n'est pas la vie qui donne accès à elle-même.'

'n'est-il pas paradoxal pour qui veut savoir ce qu'est la vie d'aller le demander aux infusoirs, dans le meilleur des cas aux abeilles ? Comme si nous n'avions avec la vie que ce rapport tout à fait extérieur et fragile avec des êtres dont nous ne savons rien – ou si peu de choses ! Comme si nous n'étions nous-mêmes des vivants !'

'la venue au monde interdit d'avance toute naissance concevable s'il est vrai que dans le "hors de soi" du monde l'étreinte de la vie avec soi serait brisée avant que de se produire – si la Vérité de la Vie est irréductible à celle du monde.'

'la Vie s'engendre elle-même comme ce Vivant qu'elle est elle-même dans son auto-engendrement.'

'le chemin qui conduit au Christ ne peut être que la répétition de son Archi-naissance transcendantale au sein du Père.'

'aucun homme n'est le fils d'un homme, et pas davantage d'une femme, mais seulement de Dieu.'

'Dans la vérité du monde tout homme est le fils d'un homme, et donc aussi d'une femme. Dans la Vérité de la Vie tout homme est fils de la Vie, c'est-à-dire de Dieu lui-même.'

'dans le monde et dans l'extériorité de son "au-dehors", aucun "vivre" n'est possible – aucun vivant non plus par conséquent.'

'C'est le concept de la Vie qui n'apparaît en aucun monde et ne se révèle qu'en elle-même.'

'la naissance ne consiste pas dans cette succession de vivants présupposant chacun la vie en lui, elle consiste dans la venue de chaque vivant à la vie à partir de la Vie elle-même.'

'd'accès au Christ il n'y en a que dans la vie et dans la vérité qui lui est propre.'

'la Vie a le même sens pour Dieu, pour le Christ et pour l'homme.'

'La Vie s'auto-engendre comme moi-même.'

'La Vie m'engendre comme elle-même.'

'Le Soi ne s'auto-affecte que pour autant que s'auto-affecte en lui la Vie absolue.'

'Y aurait-il un vivant qui se passe de la vie, un moi dans l'Ipséité originelle d'un Soi en lui ?'

'L'homme du monde n'est qu'une illusion d'optique. L'"homme" n'existe pas.'

'tout ce à quoi nous pouvons accéder se montre à nous dans le monde.'

'L'homme naturel est barré dans le temps même où sa condition de Fils est posée.'

'telle est l'essence de l'Archi-Ipséité générée dans la Vie absolue que, donnant à tout ce à quoi elle se donne de s'éprouver soi-même, elle en fait, dans l'effectivité phénoménologique de ce s'éprouver soi-même, un Soi absolument singulier et différent de tout autre.'

'en chaque moi son ipséité ne procède pas de lui, mais c'est lui qui procède d'elle.'

'Cette condition de l'homme comme Fils est précisément ce qui permet son salut.'

'Retrouver dans sa vie propre la Vie absolue, voilà qui n'est possible précisément que dans la vie elle-même et dans la Vérité qui lui appartient.'

'jamais ce qui est engendré dans ce procès d'auto-engendrement de la Vie ne se rapporte à ce qui l'engendre comme à un avant dont il se serait séparé par une distance quelconque, par la distance d'une ek-stase – en l'occurence par l'ek-stase du passé.'

'Toute forme de rapport qui ne tient pas sa possibilité de la mise à distance d'une ek-stase, la puise dans le pathos.'

'L'auto-transformation de la vie voulue par elle, consistant dans une faire et qui la reconduit à son essence véritable, c'est l'éthique chrétienne.'

'Faire la volonté du Père désigne le mode de vie dans lequel la vie du Soi s'accomplit de telle façon que ce qui s'accomplit en elle désormais, c'est la Vie absolue selon son essence et son réquisit propre.'

'Dans l'œuvre de miséricorde, et c'est en quoi elle est une œuvre, s'opère la transmutation décisive par laquelle le pouvoir de l'ego est reconduit à l'hyper-pouvoir de la Vie absolue en lequel il est donné à lui-même.'

'Seule l'œuvre de miséricorde pratique l'oubli de soi en lequel, tout intérêt pour le Soi étant écarté et jusqu'à l'idée de ce que nous appelons un soi ou un moi, aucun obstacle ne s'oppose plus au déferlement de la vie dans ce Soi reconduit à son essence originelle.'

'Dire paradoxalement que l'action est invisible, c'est lui assigner un mode de révélation radicale, celui-là même de la Vie, c'est-à-dire en dernier lieu de Dieu lui-même.'

'la Loi n'est plus une représentation et ne peut l'être. Et cela parce que la Loi qui commande l'agir ne saurait être d'un autre ordre que l'agir lui-même, lequel appartient à la Vie, ne déploie son essence qu'en elle.'

'loin de résulter du Commandement l'amour en est au contraire la présupposition.'

'Dans la pratique du Commandement d'amour, c'est la Vie absolue qui donne le Fils à lui-même en se donnant à soi qui agit, de telle façon que, dans cette pratique, c'est Dieu lui-même qui s'auto-révèle, qui s'aime lui-même de son amour infini.'

'C'est parce que ce monde de révélation se propose en lui-même comme une antinomie qu'il détermine la structure antinomique de la vie elle-même.'

'Ce n'est pas la souffrance elle-même, c'est le souffrir inclus en elle comme tout ce qui la livre à elle-même, qui conduit au jouir impliqué en tout souffrir et rendu possible par lui.'

'loin de nous détourner du monde, le christianisme constitue au contraire la voie d'accès qui conduit à ce qui est réel en lui – à l'unique réalité.'

'La relation entre les ego cède la place à la relation entre les Fils.'

'L'être-en-commun des Fils réside dans leur condition de Fils.'

'la négation de Dieu est identiquement celle de l'homme.'

'que reste-t-il de l'homme hors de la Vérité de la Vie, dans la vérité du monde ?'

Michel Henry, C'est moi la Vérité. Pour une philosophie du christianisme.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"