J'avais envie d'empoisonner un moine


Relecture jouissive du Nom de la Rose, roman né, comme dit l'auteur dans l'Apostille, d'une envie de meurtre sans doute toute aussi jouissive : J'ai commencé à écrire en mars 1978, mû par une idée séminale. J'avais envie d'empoisonner un moine.

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"