Étranglement



Les approches du bonheur sont, pour les vrais amants, comparables à ce que la poésie catholique a si bien nommé l’entrée du paradis, pour exprimer un lieu ténébreux, difficile, étroit, et où retentissent les derniers cris d’une suprême angoisse.
Modeste Mignon, Balzac.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Les Quarante et le Pôle du monde

Les 40 règles de la religion de l'amour