Hebdomada III Quadragesimæ


À la fin d'Ézéchiel, on retombe dans une interminable description de bâtisse, avec mesures, coudées, déco, etc. On a eu ça dans l'Exode, et puis dans Rois. Il y a un côté M. Bricorama-Lapeyre, chez l'Éternel.

*

Ç va être une mi-carême sans excès puisque mon frère m'a refilé son mal de gorge. La famille est un milieu hautement toxique. Vais quand même m'envoyer un camembert avec un Bordeaux et 4 saucisses. Le fromage et la charcutaille est ce qui m'aura manqué le plus, en bonne Française. Je crois que je vais être dégoûtée du poisson pour un petit moment.

Quant au jeûne de livres-CD, c'est bien la musique qui m'aura le plus manqué, Les livres, ça va, sur mes 1676 il y en a bien dont je ne me souviens presque plus. Et puis la biblio de l'Institut ne fait pas Carême, elle, donc les nouveautés arrivent toujours.

Bilan de la mi-Carême ? Je ne sais pas si ça m'a apporté grand-chose sauf la confirmation, une fois de plus, que je peux me passer de pas mal de choses en m'en foutant assez. J'ai ce côté effrayant à qui on peut tout enlever et qui s'en aperçoit à peine. Et indifférence n'est pas vertu.

Sur le plan spirituel, je dirais bien que je ne crois pas que ça m'ait changée beaucoup, si je n'avais l'impression de fâcher le Murshid des murshids en disant ça. Ce n'est pas à moi de me noter. Après tout ne lui ai-je pas remis ça dans les mains ? J'ai une grande confiance en lui, presque autant qu'en Mastermind, c'est dire.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La réponse est le malheur de la question

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Les 40 règles de la religion de l'amour