Au tour des dames, maintenant


Yhwh dit :

Comme elles prennent de grands airs, les filles de Sion
comme elles déambulent en haussant le menton
elles font les yeux doux
vont d'un pas chaloupé
trottinant font tinter les grelots de leurs pieds –
mais le Maître va couvrir de croûtes
le crâne des filles de Sion
Yhwh va exhiber leur sexe.

Ce jour-là, ¥hwh les dépouillera de leurs charmes : de leurs grelots, bandeaux, anneaux, de leurs breloques et pendeloques, de leurs voilettes, de leurs agrafes, bracelets d'orfèvres, ceintures d'étoffe, flacons d'essence, fétiches de chance, de leurs bagues et boucles de nez, de leurs mantes, de leurs capelines, leurs houppelandes, leurs sacs à main, de leurs miroirs et leurs mantilles, de leurs tiares et leurs mantelets. Sous le parfum, la pourriture, sous le casaquin le carcan, sous le chignon le crâne chauve, sous le corsage le sac de chanvre. Oui, sous la beauté la brûlure.
La Bible - Nouvelle traduction, Isaïe, 3, 16-24, trad, Pierre Alfieri, Jacques Nieuviarts.

Commentaires

  1. Hola!
    Estoy colgando en la web una blognovela: El fin del mundo. Si te apetece, me gustaría que le echases un vistazo y me dijeses qué te parece. Gracias.
    http://findestemundo.blogspot.com

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…