L'Ange de l'épaule droite


Film moyen en somme, je suis un peu étonnée des commentaires très approbateurs autour. Pas un mauvais film, mais qui reste en deçà de ce qu'aurait pu donner l'histoire. Je pense à ce qu'en aurait fait un Iranien, tiens. Dans cette historie où tout le monde ment, il manque justement la fantaisie, ou l'émotion, enfin des personnages vivants, comme dans Depuis qu'Otar est parti. Là, les acteurs semblent porter des masques de granit, le fils, la mère. Seul le gosse crève l'écran, mais ce n'est pas difficile d'animer un film un peu froid avec les yeux d'un gosse doué pour jouer. Enfin le Tadjikistan, vu comme ça, semble une terre triste. On n'est pas pour rigoler, il n'y a pas la poésie des Iraniens, la chaleur des Russes... juste la mafia post-soviétique. La partie la plus intéressante de l'histoire, le "passage dans l'autre monde" n'est pas assez poussée et tombe à la fin comme un cheveu sur la soupe, au bout d'une histoire réaliste bien noire. On dirait presque un film de débutant.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…