Un Air de famille


Très bien. Je m'aperçois que les films fondés sur un scénario de théâtre ne m'ennuient jamais, de même le théâtre, en fait.  Ou que le rythme est tout de suite et forcément plus soutenu, plus enlevé, à l'opposé de l'ennui qui me gagne souvent devant les longueurs d'un film. Sans doute parce que c'est de la littérature et que le rythme se soumet aux répliques, aux mots et non aux images.

Du coup, cela m'a donné envie d'entendre Caruso. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Les 40 règles de la religion de l'amour

La réponse est le malheur de la question