"Marie retenait soigneusement toutes ces choses et elle les méditait."


Fra Angelico, 1440-41. couvent Saint-Marc, Florence

Dans l'Évangile selon saint Luc, l'Ange annonce à Marie que son fils va naître d'un souffle saint, qu'il reprendra le trône de David, et ce pour un règne sans fin, etc. Elle conçoit effectivement de façon peu ordinaire, donc il y a tout lieu de croire l'Ange. Puis, il y a les paroles d'Elizabeth, la venue des bergers à la naissance, etc., et Luc dit bien que "Marie retenait soigneusement toutes ces choses et elle les méditait." (19).

Et bien après tout cela, en plus de ce qui s'est produit auparavant pour Jean-Baptiste, on peut quand même s'attendre à ce que les parents soient un peu blasés quand, lors de la présentation au Temple, Siméon se met simplement à prophétiser ce qu'on leur répète depuis plus d'un an : qu'il s'agit de l'oint du Seigneur, le Christ. Eh bien non, malgré tout, "son père et sa mère étaient étonnés de ce qu'on disait de lui." Lc, 32.

S'imaginaient-ils que Dieu aurait pu faire un tel foin sur terre juste pour y mettre un bon menuisier de plus, un qui inventerait une nouvelle façon de tourner les pieds de table et les commodes de mariage ? Ça fait un peu long à la détente, tout ça.. On dirait le jeu de Daniel Radcliff, bouche ouverte et yeux écarquillés, quand ,au début de L'Ordre du phénix, Maugrey Fol-Œil écarte deux maisons moldus d'un coup de baguette pour faire apparaître la demeure de Sirius. On a envie de lui taper sur l'épaule à ce moment-là pour lui signaler qu'il va entamer sa 5ème année de Magie à Poudlard, au cas où il aurait oublié...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"