"Il y a, chez Epictète, un propos sublime qu'on peut paraphraser ainsi : le tyran s'amusait à déguiser ses courtisans en histrions pour leur faire jouer la comédie ; l'un de ceux-ci ayant demandé au sage : "Vaut-il mieux monter sur la scène ou mourir ?" le sage répondit : "Monter. - Comment, monter ? - Monter. Tu demandes si la mort est préférable à l'esclavage... je réponds : l'esclavage ; le supplice au plaisir... je réponds : le plaisir. - Mais toi ? - Moi je ne me pose pas la question.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La réponse est le malheur de la question

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Les 40 règles de la religion de l'amour