Seeking A Friend For The End Of The World





Comédie gentillette, qui fonctionne avec le duo banal 'la fofolle et le lugubre' (plus drôle dans L'Impossible Monsieur Bébé). Gentillet et pas désagréable, mais le film donne l'impression que toutes ses scènes ont été pompées dans d'autres films et mises bout à bout. Ce n'est pas un film à citations, on dirait plutôt un patchwork de copier-coller-remonter. Steve Carell est pas mal, mais il était mieux dans Little Miss Sunshine. Keira Knightley en fait des tonnes dans la grimace (c'est même son unique jeu, à part relever sa mèche).



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Les 40 règles de la religion de l'amour

La réponse est le malheur de la question