Si l'on tient au destin, il se manifeste, alors que le principal intérêt de l'inattendu est d'être imprévisible...




Le tirage « baromètre », sans question, est connu de la plupart des utilisateurs. Certains le pratiquent de façon régulière, le matin, par exemple, pour la journée à venir. Je crois qu'ils se leurrent un peu s'ils le font dans l'idée qu'une journée d'activités est pré-déterminée par une sorte de destin, mais ce n'est qu'un point de vue. Si l'on tient au destin, il se manifeste, alors que le principal intérêt de l'inattendu est d'être imprévisible... Une variété de tirage baromètre consiste à faire appel à l'oracle quand on ressent une gêne intérieure, ou même une angoisse dont on ignore la cause. Il y aura, dans ce cas, une question, mais fort simple : « De quoi s'agit-il ? ». Le processus matériel de consultation, ou le temps qu'on passe à construire un hexagramme suffiront souvent à produire une détente. Il m'arrive d'effectuer un tirage même quand je sens parfaitement quel est le problème et comment il faut le résoudre. C'est un moment de concentration ouverte qui est utile en soi.
*
Le fondement de toutes nos demandes, des plus banales jusqu'aux plus graves, est toujours le même : « comment faire pour occuper la place qui me revient de droit, à moi qui suis le vrai centre de l'Univers?». On ne pose pas cette question-là de vive voix, c'est contraire à la morale conventionnelle. Et pourtant, et pourtant.. 
Propos sur le Yi Jing, Jean-Philippe Schlumberger. 









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…