Articles

Affichage des articles du mars, 2013

Albrecht Dürer : La Résurrection

Image

Osteroratorium BWV 249

Image

Carême : risotto aux épinards, carottes et crevettes

Image
Faire revenir dans de l'huile du riz jusqu'à le rendre translucide, ajouter les crevettes, puis mouiller avec du bouillon de légume, ajouter carottes et épinard. Laisser le riz absorber le bouillon à feu moyen, en remettre jusqu'à épuisement du bouillon (prévoir au moins un litre). Servir avec une assiette de gambas sautés.

Albrecht Dürer : Le Christ dans les limbes

Image

Albrecht Dürer : La mise au tombeau

Image

Johannes Passion BWV 245

Image

Sagesse de Tom Sawyer

Image
'Why, drat it, Huck, it's the stupidest arrangement I ever see. You got to invent all the difficulties. Well, we can't help it; we got to do the best we can with the materials we've got.' *
'He had forgot me and everything else. He had his chin in his hand, thinking. Pretty soon he sighs and shakes his head; then sighs again, and says: "No, it wouldn't do—there ain't necessity enough for it." "For what?" I says. "Why, to saw Jim's leg off," he says. "Good land!" I says; "why, there ain't no necessity for it. And what would you want to saw his leg off for, anyway?" "Well, some of the best authorities has done it.'

Albrecht Dürer : Le Christ lave les pieds de Pierre

Image

Albrecht Dürer : La dernière Cène

Image

Albrecht Dürer : Dernière cène

Image

Si Pâques s'apprend

Image
Hier, feuilletant les Grande et Petite Passions de Dürer, et écoutant aussi toute la Passion de Mathieu par Klemperer, je me disais que j'aimais vraiment ce temps de Pâques, ce  temps doux-amer. Autant Noël m'ennuie avec toute son imagerie sucrée et mièvre, le marmot, le bœuf et l'âne, etc., autant Pâques est comme un bonheur déchirant.
Et s'il y en a un qui a vraiment compris Pâques, et cette nuit du Passage, c'est Jankélévitch.


"C'est au fond du désespoir que la grâce ira nous chercher ; mais on n'est jamais au fond tant qu'on le sait : car le désespoir qui "sait" transcende encore son malheur ; car ce désespoir trop conscient est une pseudo-douleur, une impure douleur, au lieu d'être la douleur sincère qui souffre par amour et remords, et qui reprend confiance dans le doute le plus extrême ; car le désespoir qui se regarde désespérer dans un miroir et louche sur sa belle âme est, comme nous le disions, un disperato de théâtre et un…

Albrecht Dürer : Christus und Magdalena

Image

On s'en fout

Le pape avait une grand-mère.

Sagesse de Huckleberry Finn

Image
"When I got there it was all still and Sunday-like, and hot and sunshiny; the hands was gone to the fields; and there was them kind of faint dronings of bugs and flies in the air that makes it seem so lonesome and like everybody's dead and gone; and if a breeze fans along and quivers the leaves it makes you feel mournful, because you feel like it's spirits whispering—spirits that's been dead ever so many years—and you always think they're talking about you. As a general thing it makes a body wish he was dead, too, and done with it all."

'The heart lies and the head plays tricks with us, but the eyes see true'

Image
"Opening your eyes is all that is needing. The heart lies and the head plays tricks with us, but the eyes see true. Look with your eyes. Hear with your ears. Taste with your mouth. Smell with your nose. Feel with your skin. Then comes the thinking, afterward, and in that way knowing the truth."

On s'en fout

Le pape a une sœur.

'savoir en toutes circonstances quand et où se poser'

Image
Hier, printemps. Fenêtres ouvertes toute la journée. Travaillé mon soureth durant trois heures.




Le soir, regardé Mondovino, très bon documentaire. D'abord regardé ça en buvant de la kro, cette pisse d'âne. Puis décidé que ça ne la faisait pas devant un tel film. Ouvert un jour en avance un Bourgogne Grand Ordinaire Domaine Saint-Valentin de 2005. Je me demandais ce que ça donnerait. Vin curieux, avec un goût de cerise prononcé, qui m'a rappelé des vins libanais, qui se laisse boire et ne rend pas malade. Pas mal.




Sous le sable, d'Ozon. Le manque, c'est la présence (la mancanza è la presenza), comme dit Erri de Luca. Dommage que l'intrigue, longuette et ennuyeuse avec le personnage de Vincent, ne rend pas justice à l'histoire qui était un bon point de départ.

Un jour à m'habiller de noir, à ne me nourrir que de café, à écouter du Liszt : 'J'ai perdu ma force et ma vie'. Tout pour garder le sourire.

Le soleil, la neige, le froid.


Le soir, sala…

Si l'on tient au destin, il se manifeste, alors que le principal intérêt de l'inattendu est d'être imprévisible...

Image
Le tirage « baromètre », sans question, est connu de la plupart des utilisateurs. Certains le pratiquent de façon régulière, le matin, par exemple, pour la journée à venir. Je crois qu'ils se leurrent un peu s'ils le font dans l'idée qu'une journée d'activités est pré-déterminée par une sorte de destin, mais ce n'est qu'un point de vue. Si l'on tient au destin, il se manifeste, alors que le principal intérêt de l'inattendu est d'être imprévisible... Une variété de tirage baromètre consiste à faire appel à l'oracle quand on ressent une gêne intérieure, ou même une angoisse dont on ignore la cause. Il y aura, dans ce cas, une question, mais fort simple : « De quoi s'agit-il ? ». Le processus matériel de consultation, ou le temps qu'on passe à construire un hexagramme suffiront souvent à produire une détente. Il m'arrive d'effectuer un tirage même quand je sens parfaitement quel est le problème et comment il faut le résoudre. C&…

Les inversions oraculaires

Image
"On ne peut pas conclure une réflexion sur l'intuition sans mentionner que nous inversons parfois ce qu'elle nous suggère. Nous avons tous en nous un double miroir dont une des faces reflète l'expérience passée et l'autre un être fictif, centre artificiel de la plupart de nos actes. Ce "moi" est loin d'être inutile. C'est lui qui nous a conduit de la petite enfance à l'âge adulte ; il entretient aussi une continuité d'intention que la société humaine rend nécessaire. Mais ce miroir de la mémoire et du moi est parfois déformant. Il devient alors une source d'erreurs de toutes sortes, dont la plus gênante est l'inversion complète du penchant intuitif. Les cas extrêmes de personnes qui choisissent systématiquement les parcours les plus dangereux sont heureusement rares mais je pense que chacun a pu faire les expériences bénignes d'un mot pour son contraire ou le piège de la gaffe qui nous fait dire, malgré nous, ce qu'il fal…

Nassereddin Shah and his 84 wives.

Image
In another country, quel film emmerdant…

Le deuil quasi-général autour de la mort de Chavez me rend perplexe, tout les comme les pleureuses pour celle de Kadhafi. Et celui qui suivra la mort de Castro. J'ai du mal à comprendre l'engouement pour les dictateurs de la part de gens qui hurlaient au retour de la Gestapo sous Sarkozy.
Les étudiants qui se font sortir 10 bouquins, passent 5 mn à les feuilleter avec un soupir, demandent mollement si on emprunte, repartent.

Des fois, je me dis que des Kurdes en pleine discussion battraient des Italiens en concours de décibels… Ça doit être l'habitude des montagnes : devoir gueuler d'un sommet à un autre rien que pour se dire bonjour.
et hop une dent en moins.


Adoré Nassereddin Shah and his 84 wives. J'aime bien l'époque qadjar, en plus.

Sagesse de Huckleberry Finn

Image
'It didn't take me long to make up my mind that these liars warn't no kings nor dukes at all, but just low-down humbugs and frauds. But I never said nothing, never let on; kept it to myself; it's the best way; then you don't have no quarrels, and don't get into no trouble. If they wanted us to call them kings and dukes, I hadn't no objections, 'long as it would keep peace in the family; and it warn't no use to tell Jim, so I didn't tell him. If I never learnt nothing else out of pap, I learnt that the best way to get along with his kind of people is to let them have their own way.' 

Widerstehe doch der Sünde

Image
Terminé Stoner, de John Williams qui est vraiment un très bon roman, comme Eugénie Grandet, que je n'avais jamais trop apprécié, et que je lis soudain avec plaisir. Ça doit être l'âge. Il faudrait que je relise Madame Bovary, pour voir.




Dans la maison, film très jouissif sur ces animaux dangereux et pervers que peuvent être les écrivains, les romanciers comme les diaristes.


Temps gris, glacé, mouillé, même plus de vraie neige.

J'ai une radio dentaire à 9 h 45. Je déteste devoir faire des choses avant 11h. Selon mon nouveau dentiste, je suis une curiosité scientifique et toutes les facultés dentaires devraient se pencher sur mon cas.

J'aimerais aussi acheter les Cantates de Bach de Cantagrel en ebook pour mon kindle, ayant déjà la version papier, mais devoir acheter 30 euros un ebook me met en fureur.

On va bientôt trouver du cheval dans les steaks de soja des vegan et là je m'étouffe de rire. Quant au porc dans les döner kebab : à vrai dire, je suis étonnée qu'…