Faal


De la branche du droit cyprès le Rossignol patient, à nouveau jeta ce cri : "Loin du visage de la Rose le mauvais œil !" 
Rose, puisque Tu es reine en beauté, sois reconnaissante : ne sois pas hautaine avec les Rossignols perdus d'amour fou. 
De Ton Absence je ne me plaindrais pas : tant que manquera l'Absence, il n'y aura saveur de présence. 
Si les autres jouissent heureux d'une belle vie de gaieté, pour nous, le chagrin pour le Bien-Aimé est ferment de joie. 
Si l'ascète espère rejoindre houris et châteaux paradisiaques, pour nous, la Taverne est palais, le Compagnon houri. 
Bois au son de la harpe, ne te chagrine pas, et si quelqu'un te dit de ne pas boire de vin, réponds : "Dieu est celui qui pardonne !" 
Hâfez, qu'as-tu à te plaindre du chagrin de la Séparation ? Dans l'éloignement est l'union, dans la ténèbre la lumière !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"