D'où procède la réalité ?


L'harmonie : voici donc que ce rapport régulé du yin et du yang dont découle tout l'avènement du réel – et grâce auquel celui-ci est en mesure de continuer d'advenir – nous livre de lui-même, à travers le déroulement des processus naturels, ce qui est pour nous l'idéal. La morale ne nous viendra donc pas d'un commandement extérieur, transcendant l'ordre des choses, ou d'une aspiration intérieure, débordant leur limitation, mais elle émane simplement de leur déploiement. À travers l'idée de la régulation, c'est le réel et le Bien  qui, loin d'être opposés dramatiquement l'un à l'autre, se découvrent indissociés.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La réponse est le malheur de la question

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Les 40 règles de la religion de l'amour