Du Côté de chez Swann :

L'été, le mauvais temps n'est qu'une humeur passagère, superficielle, du beau temps sous-jacent et fixe, bien différent du beau temps instable et fluide de l'hiver et qui, au contraire, installé sur la terre où il s'est solidifié en denses feuillages sur lesquels la pluie peut s'égoutter sans compromettre la résistance de leur permanente joie, a hissé pour toute la saison, jusque dans les rues du village, aux murs des maisons et des jardins, ses pavillons de soie violette ou blanche.


Car souvent j'ai voulu revoir une personne sans discerner que c'était simplement parce qu'elle me rappelait une haie d'aubépines, et j'ai été induit à croire, à faire croire à un regain d'affection, par un simple désir de voyage.





Le Cheval de Turin, un film saisissant et qui ne m'ennuie pas du tout malgré le fait que l'action soit infime (ce qui m'ennuie ou ne m'ennuie pas en images est toujours un mystère).




Ceux qui disent 'ma/ta/sa vie est un roman' et qui n'ont aucune idée de ce qu'est l'écriture romanesque. 






Énigme d'été pour edliens actuels ou vétérans :qui est cet ex condisciple ?


De quelques gens exquis ou éminents que tel de ses anciens camarades de l'école du Louvre lui parlât: «Je préfère cent fois les Verdurin, lui répondait-il.»



Été : La chaleur, les fenêtres ouvertes et le couple qui, toute la saison, va s'engueuler le soir de façon que toute la cour en profite. ‪

Posts les plus consultés de ce blog

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Les 40 règles de la religion de l'amour

La réponse est le malheur de la question