Articles

Affichage des articles du janvier, 2012
Image
American Horror Story est de plus en plus drôle, tellement la plupart des personnages sont débiles : Hormis Constance, Addy, Tate et Violet, tous apparaissent comme de vrais tarés pathétiques, ce qui fait que lorsqu'il leur arrive des ennuis, c'est plutôt poilant.  
Little Miss Sunshine : gentil, mignon, pas renversant quand même.
*

Joue de bœuf normande : cidre, oignons, lardons, pommes de terre et carottes, gingembre.

*

'Un drame personnel intime' a dit le président de la république française, qui n'est pas homme à énoncer des définitions incertaines. 
*

On me met en main un recueil de poésies grivoises et paillardes en kurde,  'pour avoir ton avis'. Ça mène à tout, l'École du Louvre.

*
À l'institut, le jour du Nouvel An chinois, les Kurdes décident de tirer les Rois. 

*
Il faudrait, chaque matin, consulter sa météo intérieure pour savoir, encore plus que décider, si ce jour sera gris, tonique, gai, en tourment ou en douleurs, en joie, etc. S&#…
Image
Le massacre des Jedi dans le Star Wars 3 m'a fait penser à celui des S.A dans Les Damnés. Du coup, c'était (un peu) moins chiant.
*
Blanquette de cabillaud, queues de crevettes, champignons, crème, vin blanc.
*

'Naufrage du Concordia : 3 rescapés sauvés' : la presse française, amie de la précision utile.
*

American Horror Story : ils ont mis l'âme de Draco Malfoy dans les corps des jumeaux Weastley. Ça fait moyennement (très) peur mais c'est assez drôle.
*

Gustav Leonhardt

Image
"Je suis devenu musicien pour ne pas parler." Et pourtant quel flot de commentaires, ce musicien retiré, solitaire, calviniste résolu n'a-t-il pas suscité ! Et quels jugements à l'emporte-pièce, derrière lesquels pointe une intransigeance doublé d'un savoir unique gagné de haute lutte, n'a-t-il pas osé non plus ("Glenn Gould ? Oh ! c'est terrible : à l'opposé de la musique de Bach", ou : "Fischer, Richter, Arrau dans Bach ? Non, vraiment, allons, aucun intérêt."). Si l'on peut considérer, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la naissance de la musique baroque comme proprement miraculeuse, c'est aux trois mages, dont il est – avec Alfred Deller et Nikolaus Harnoncourt –, qu'on la doit. Grâce lui soit rendue, in sæcula sæculorum. Leonhardt a fait venir le premier de Londres en 1954 pour un disque Bach d'anthologie, et a partagé avec le second, entre Amsterdam et Vienne, l'aventure inédite dans l'histoire …

La joie du drame est aussi merveilleuse à supporter que celle du bonheur

Image
Hubert Reeves, aux Racines du Ciel, disait que nous étions si peu évolués que pas (encore ?) capables de comprendre quelque chose comme Dieu, le Mal, le sens de la vie, hormis à notre petite échelle d'humain, notre minuscule et misérable cervelle. Enfin, il le disait plus poliment à l'égard des humains, mais c'est ça, qui est la réponse de l'Éternel à Job : regarde le crocodile, l'hippopotame, l'ouragan, et vois si tu peux comprendre, avant de te plaindre. 

Écoutant l'aria 2 que j'aime, de la cantate BWV 10, le 'Herr Der du Stark und mächtig bist', paraphrase de Magnificat dont j'ai déjà écrit qu'il montrait 'la juvénilité sautillante 'de la petite jeune fille qui n'en peut plus de chanter sa joie à perdre haleine, comme une enfant devant la poupée qu'elle a attendue à Noël, plus que comme une enfant apprenant qu'elle va enfanter', je me disais aussi que cette poupée de Noël, c'était aussi la future piéta qu&…
Image
Vu Star Wars II. C'est quand même pas très palpitant. Le défaut de la science-fiction, par rapport à la fantasy, c'est qu'ils ne peuvent pas monter dans un véhicule sans expliquer le pourquoi du boulon et de la force électro-thermo-machin-chose autour d'eux. Comme si, dans la vie, un conducteur se croyait obligé d'enseigner le principe du moteur à explosion dès qu'il embarque un passager dans sa voiture. La fantasy, c'est plus réaliste, de ce point de vue : ça marche comme ça, et on ne s'interroge pas plus là-dessus que moi sur le fonctionnement de mon frigo.
Même défaut descriptif dans les romans historiques : cette manie de détailler chaque bouton de culotte ou chaque moulure de style, faisant de chaque scène un cours d'arts déco.
*

crème de carottes, lait de coco, gingembre africain, piment, cuisse de chapon rôtie.

*
rôti de chevreuil avec marinade au vin blanc, écrasées de pommes de terre à la truffe, un verre de Pessac-Léognan.

*

Dévoré toute …