ce qu'il y a de plus mystérieux, ce n'est pas la nuit profonde, c'est le grand jour à midi


"On dit par exemple que ce qu'il y a de plus mystérieux, ce n'est pas la nuit profonde, c'est le grand jour à midi, le moment où toutes les choses sont étalées dans leur évidence, où se dénude le fait même de l'existence des choses. Le fait qu'elles sont là est plus mystérieux que la nuit, qui éveille des pensées de secret. Un secret se découvre, mais un mystère se révèle et il est impossible de le découvrir."
Vladimir Jankélévitch, Penser la Mort.

Intéressante mise au point de Jankélévitch, qui réfute toute analogie entre secret et mystère, à contre-courant de l'opinion commune qui les assemble : 'faire des mystères, garder le secret ; ne pas tout dévoiler, tout révéler, laisser le mystère sur les choses, les émois, les faits'. Rien n'est plus mystérieux, au sens d'énigmatique, que l'être, l'existant, l'évidence de ce qui est au grand jour. Classique énigme : pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? et ce qui est étonne et rend coi, plus que ce qui n'est pas. Paradoxe piquant à l'heure où il est d'une bonne tenue morale de dénoncer la transparence, le dévoilement, la révélation, le coming out général, au silence, au secret, à la pudeur, en imaginant que le mystère ne survit dans les seconds… 

Le Zahir masquerait le Batin ? Pour Sohrawardî, au contraire, ce n'est pas la vérité qui est cachée, la vérité est apparente, ce sont les yeux qui se ferment, ou se détournent devant le mystère (impuissance ou mauvaise volonté ? déficience de la pupille ou dérobade pleutre ?)  La banalisation des visages et des corps nus serait prévenue par les voiles de la pudeur ? Pour Levinas, c'est au contraire le visage de l'autre, révélé devant moi, qui est le plus grand mystère, la plus grande injonction à tout stopper, devant l'évidence énigmatique de la nudité : "Il y a dans l'apparition du visage un commandement, comme si un maître me parlait" (Éthique et Infini). Quant au voile que l'on voudrait apposer sur l'être,



– Eh quoi! n'est-ce donc que cela?
La toile était levée et j'attendais encore.

C. Baudelaire.

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"