Rêvassant à je ne sais quoi, l'idée me frappe subitement que les Tétraques sont les sosies de la reine rouge dans Alice, dessinées par Tenniel (mais la couronne de la reine rouge est plus sophistiquée.



Du coup je cherche d'autres alliances dans ce jeu des airs de famille : les hippopotames bleus égyptiens (Moyen-Empire) qui sont cousins des gibis roses ou jaunes, le chapeau en moins.

Mais le pompon, c'est la terrfiante jupe de Thérèse dans Auto-da-fé (Elias Canetti) : c'est incontestablement celle de la reine Napir-Asu, femme d'Untash Napirisha.

*


Chaque jour est un trésor… ne le comparez pas avec la perle brillante du dragon. Une perle de dragon, ça se trouve. Mais cette journée, même en cent ans, ne peut être reprise une fois qu'elle est perdue.
Maître Dogen, bonze zen (1200-1253)

Ce n'est pas tellement pour ce que ça dit que j'aime ce conseil. Je n'ai jamais été sensible au caractère irréversible des jours, la semelfactivité, l'irréversible et la nostalgie qui obsédaient Jankélévitch. Une journée de merde est une journée de merde et demain est un autre jour, ouf. Mais c'est le : "une perle de dragon, ça se trouve", qui m'enchante. 

*

Vu Me and you and everyone you know. Bien aimé et regardé d'une traite (regarder d'une traite un film est un exploit pour moi). Et aussi Mon petit doigt m'a dit, qui est mignon.

Le wallpaper du mois : 'Stick em' with the pointy end!' La classe.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…