Satori



Cette nuit de printemps
le vieux pommier soudain
a fleuri

Ainsi naîtra un matin la paix sans couture du Satori.

Henri Brunel, L'année zen.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La réponse est le malheur de la question

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Les 40 règles de la religion de l'amour