Jon Snow


Tiré pour cette année à venir un des hexagrammes les plus déprimants du Yi King, le 62, Petit Excès, et sans mutation en plus, comme ça je sais que je vais barboter dans le Petit toute l'année, génial, merci. En même temps, relecture de A Song of Ice and Fire, cette fois en lisant tous les chapitres d'un personnage jusqu'au bout (en attendant A Dance of Dragons) et en revenant ensuite pour un autre, À cause de cette année 62, je commence par Jon, histoire de m'encourager. À la première lecture, je pensais d'abord être plus proche d'Arya ; je me rends compte maintenant que c'est peut-être Jon qui me ressemble le plus, le bâtard dévoué de la Garde de Nuit, le Loup blanc fidèle et intègre jusqu'à l'absurde, pour rien au fond, parce que. Comme ça. La Garde de Nuit.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"