"Un amour volontaire, naturel et ardent"

La chaleur et la ressemblance entraînent aussi vers les hauteurs. Dans la Déité, la ressemblance revient au Fils, tandis que la chaleur et l'amour font partie du Saint-Esprit. La ressemblance en toutes choses, mais d'abord et surtout dans la nature divine, c'est la naissance de l'Un et et la ressemblance de l'Un en l'Un et avec l'Un, c'est le commencement de l'amour épanoui et ardent. L'Un est le commencement sans aucun commencement. La ressemblance est le commencement de l'Un seul et reçoit son être et son commencement de l'Un et en l'Un. Il est dans la nature de l'amour qu'il flue et jaillisse de deux qui ne sont qu'Un. L'Un en tant qu'Un ne produit pas d'amour. Deux en tant que deux ne produisent pas d'amour. Mais deux en tant qu'Un donnent nécessairement un amour naturel, volontaire et ardent.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"