La condition humaine


"Immobiles ou mobiles, vers ou papillons,
De multiples façons avons-nous pris naissance,
De multiples demeures irons-nous habiter
Avant de faire retour dans le sein de Ram !

Parfois yogis, sages dominant leurs passions;
Ascètes s'abstenant de tout commerce sexuel,
Parfois rois, souverains, et perfois vagabonds !

Les impies meurent, mais les Saints vivent
Car ils se désaltèrent de l'élixir de Ram !

Dit Kabir : Ô Seigneur, prends pitié !
Nous sommes las : que vienne enfin la Joie !""

Kabir, Le Fils de Ram et d'Allah, trad. Yves Moatty.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…