mardi 10 février 2009

Ishraq



Ce quatrain qui ravirait Avicenne, le Sohrawardî... et Corbin. Et qui indique aussi, peut-être une contamination par l'Ishraq dans la mystique indienne dès le XIV° siècle.

"Mon langage vient de l'Est :
Nul ne peut le comprendre.
Lui seul peut me comprendre
Qui est un pur Oriental !




Kabir, Le Fils de Ram et d'Allah, trad. Yves Moatty.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La Rose de Djam (série)

La Rose de Djam II :  La grotte au dragon C'est au cœur du pays yézidi que Sibylle laisse ses compagnons, pour s'enfoncer ...