Cantique de Jean Racine



Verbe égal au Très-Haut, notre unique espérance,
Jour éternel de la terre et des cieux,
De la paisible nuit nous rompons le silence :
Divin sauveur, jette sur nous les yeux.
Répands sur nous le feu de ta grâce puissante ;
Que tout l'enfer fuie au son de ta voix ;
Dissipe ce sommeil d'une âme languissante
Qui la conduit à l'oubli de tes lois!
Ô Christ ! sois favorable à ce peuple fidèle,
Pour te bénir maintenant assemblé ;
Reçois les chants qu'il offre à ta gloire immortelle,
Et de tes dons qu'il retourne comblé
.


En addition au Requiem, une merveille que ce Cantique de Jean Racine, chanté de façon toute simple, toute unie, presque les mains derrière le dos, par une chorale spontanée, et par des voix si françaises, ce qui donne la même impression que les comédiens anglais qui récitent Shakespeare, la justesse, la respiration, tout ça coule de source : équilibre, grandeur sans grandiloquence, la foi naturelle et de bon ton du XVII°, le grand goût sans apprêt.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La réponse est le malheur de la question

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Les 40 règles de la religion de l'amour