Questionnaire du Moine chantant

1)Quel(s) souvenir(s) avez-vous de votre apprentissage de la lecture ?

Aucun. Ce fut rapide et sans douleur, sans doute. Je me souviens qu'un an auparavant, je trépignais pour que l'on m'apprenne à lire. Mais il fallait attendre, pour cela, "d'aller à la grande école". Quand ce fut le cas à Noël je savais lire, mais à l'époque c'était l'objectif général, ce n'était pas un exploit. Simplement à la fin de l'année il y avait ceux qui ânonnaient encore et ceux qui lisaient couramment. Je me souviens avoir ânonné au début sur Le Livre de la jungle, version Walt Disney, et avoir précisément buté sur le nom Walt Disney.

2)Vos lectures préférées lorsque vous étiez enfant ?

En vrac : Le Livre de la jungle (version enfant et Kipling ensuite). 20 000 lieues sous les mers et Jules Verne en général. Le Club des Cinq, Amadou le bouquillon, Le Pays où l'on n'arrive jamais, l'Etalon noir, Le prince Eric, Mykir, le Journal d'Anne Frank, Les Rois maudits, les Contes et légendes, les Tout l'univers... J'étais aussi fan de zoologie, incollable sur les espèces, et avais une grosse bibliothèque de livres sur le monde animal.

3)Aimez-vous la lecture à haute voix ? Comment ? Pourquoi ?

Pour certains livres, oui, cela s'impose, quand la phrase est belle, équilibrée, sonore, mais c'est une question de balance, de rythme plutôt que de musicalité. Exemple : la Métaphysique d'Aristote pour moi, appelle la lecture sonore, tellement la phrase est parfaite.

4)Votre conte préféré ?

En règle générale, je n'aime pas les contes. Même quand j'étais enfant je préférais les mythes, les légendes. Les contes sont trop prévisibles, je crois. Par contre j'adore le genre des "séances", comme les Maqamat de Hariri, des récits et anecdotes, comme ceux d'al Qalyoubî, ou les fables en prose du Kalila wa Dimna.

5)La meilleure adaptation cinématographique d'un roman ou d'une pièce de théâtre ?

La Mort à Venise et Le Guépard par Visconti, Le Temps retrouvé de Ruiz, Capitaine Conan, et pour le théâtre, Henry V et Beaucoup de bruit pour rien de Brannagh.

6)Apprenez-vous par cœur certains poèmes, répliques de théâtre ou passages de roman ?

J'ai longtemps essayé d'apprendre par coeur le Bateau ivre, Voyelles, les Bijoux, L'Emigrant de Lander Road, et puis par flemme j'oubliais. Le seul poème qui est resté gravé en moi sans effort et y est resté depuis des années est le Bal des pendus, de Villon, je ne sais pourquoi.

Pour le théâtre, ce ne fut pas volontaire, mais j'ai tellement lu et relu La Guerre de Troie n'aura pas lieu depuis l'âge de 17 ans, que j'en connais des répliques voire des scènes par coeur.

7)Avez-vous des livres ou des magazines dans vos toilettes ? Lesquels ?

Régulièrement un gros livre peu commode à lire dans le train ou à emmener, ou que j'ai envie de relire par petits bouts. Exemple : les Oeuvres complètes de Nietzsche, de Wilde, Les Mémoires de Retz.

8)Avez-vous plusieurs lectures en chantier ? Combien ? Lesquelles ?

J'ai toujours plusieurs livres en cours, parce que je ne lis pas la même chose selon le moment de la journée. Là, pour le moment, dans les chiottes, j'ai rien. Dans le train The Ballad of the Sad Café. Au bureau, Mémoire du vent et je viens de recevoir La Profession de foi d'Ibn Arabî.

9)Le poète que vous ne cesserez jamais de relire / de vous réciter ?

Je n'ai pas le culte de la poésie, par rapport à la prose. Je n'ai donc pas de poète fétiche et mes plus grosses émotions littéraires ont le plus souvent été des romans ou des essais. J'aime la poésie, mais ce n'est pas un poème que j'aurai aux lèvres à l'heure de ma mort, c'est un essai philosophique.

10)Le livre que vous avez lu le plus rapidement ? Le plus lentement ?

Je lis très rapidement par rapport à un lecteur "normal". Je ne me rend pas compte. Ce n'est même pas une question d'intérêt. Un livre petit, écrit gros, me fera 30 ou 20 minutes de lecture, qu'il soit passionnant ou non. A l'inverse, je peux lire ou relire plus lentement certains livres que j'aime pour ne pas les quitter trop vite.

Si un livre m'ennuie ou que je le trouve mauvais, je laisse tomber, ou lis en diagonale pour connaitre la fin et je m'en débarrasse.


11)Le(s) livre(s) que vous ne rangez jamais dans votre bibliothèque et qui traîne(nt) toujours ?

Plein de bouquins "utilitaires", qu'il est toujours bon d'avoir à portée de main. Le Yi King, les Dialogues avec l'Ange en ce moment, The Lord of the rings.

12)Préférez-vous les éditions de poche aux éditions originales ? Pourquoi ?

Oui pour le peu de poids, de place, le coût, encore que maintenant on trouve des occasions moins chères qu'un poche neuf. Mais pour moi un livre c'est un compagnon qu'idéalement, on met dans sa poche ou son sac pour la journée. Je ne parle pas des voyages où même un poche, multiplié par 10, pèse une tonne. Vivement les ebook, kindle, etc.

13)Quel est votre rapport physique à la lecture ? Debout ? Assis ? Couché ?

Debout, c'est rare, je suis flemmarde et en marchant vaut mieux pas, je suis trop distraite. Assise ou couchée c'est bien, de préférence assise.

14)Vos lectures sont-elles commentées « crayon à la main » ?

Je souligne les passages ou fais une petite croix sur la page, je recopie ici les citations et commente sur ce blog. Je n'ai jamais écrit de notes sur un livre, ça m'aurait semblé comique de m'adresser mes propres commentaires !

15)Offrez-vous des livres ?

Oui. J'aime beaucoup, et surtout trouver le bon livre pour la bonne personne ou qui tombe à ce moment pile de sa vie. Je n'offre pas forcément les livres que moi, j'aime, tant c'est un lien affectif unique, presque entre murid et murshid. Il faut trouver le bon petit caillou blanc pour la bonne personne.

16)La plus belle dédicace ? (Qu'elle soit de l'auteur ou de celui/celle qui vous l'offrît)

Je ne l'ai pas encore reçue. Je l'attends. Elle viendra.

17)Quel est votre rapport sensuel au livre ? (son odeur, sa texture, le son des pages tournées, …)

Presque inexistant. La couverture, un peu, la beauté de certaines pages, des illustrations, ou la calligraphie, de la typo, très peu. C'est pour cela que je suis la cliente idéale pour les kindle.

18)Quel(s) est (sont) le(s) auteur(s) dont vous avez lu l'œuvre intégrale ?

Beaucoup, je crois. Comme la plupart des gens si l'on pense au nombre d'auteurs qui n'ont écrit qu'un, deux, trois livres ! Sinon, en règle générale, quand il existe une édition intégrale à un prix abordable je la préfère systématiquement. Dans le même esprit j'ai horreur des anthologie, des "choix de texte" etc. Je 'aime pas qu'on décide pour moi ce que je dois lire.

19)Un livre qui vous a particulièrement fait rire ?

Il est rare que je m'éclate en lisant. Ou alors est-ce que j'ai des lectures tristes ? Je souris plus fréquemment. Mais souvent, oui, j'éclate de rire en lisant Jankélévitch : "Les détracteurs de la charité se recrutent dans le même camp que ceux de l'humilité : parmi les biologistes partisans de la sélection naturelle, parmi les avocats de la dignité personnelle, et parmi les socialistes." ou : l'"Honneur" servant de dignité aux consciences moyennes;" ou "En dehors de Boris Godounov et de Macbeth, tout le monde, en général, a bonne conscience." Ou : "Jésus meurt une seule fois pour tous les hommes ; mais Dionysos n'en a jamais fini de se dévouer".


20)Un livre qui vous a particulièrement ému ?

Comme pour le rire, je pleure plus volontiers au cinéma. Il y a des livres qui m'émeuvent toujours, ce sont les vrais mystiques, les hommes de lumière du monde iranien (surtout ceux qui finirent assassinés). Ceux-là me poignent, et je ne sais jamais si c'est douleur ou bonheur.

21)Le livre qui vous a terrifié ?

Les mauvais livres m'abattent, me dépriment, ils ne me terrifient pas. Là-dessus je suis très iranienne : il y a le camp des bons, qui est, et celui des mauvais, qui n'existe pas car le mal est la non ipséité.

Pour les livres de terreur programmée, j'aime bien les thriller de temps à autre, ou j'aimais Stephen King avant qu'il ne ponde ses indigestes et interminables daubes, mais ça me faisait palpiter, ça ne me terrifiait pas.

22)Le livre qui vous a fait pleurer ?

Comme dans la vie : dès qu'il y a une bête qui meurt et qui souffre dans une histoire, je chouine. Le pire : Ces Bêtes qu'on dit sauvages, d'André Demaison. Quant aux histoires naturelles de Jules Renard jamais pu les lire en entier, trop terribles.

23)L'avertissement / l'introduction qui vous a le plus marqué ?

L'injonction d'un certain Yahyâ avertissant qu'avant de lire sa Sagesse, il fallait faire 40 jours de retraite et jeûne, passer dans l'outre-monde et revenir. Je lui dis à chaque fois "tu sais que je t'adore, mais tu peux courir, mon bon...'

24)Le titre le plus marquant / original / décalé / astucieux ?

Il y a des tas de titres magnifiques, des écrivains qui ont le don du titre (quelle que soit la qualité du livres). Je les envie beaucoup. Carson McCullers par exemple a un don terrible (en plus d'assurer dans le contenu) : Le Coeur est un chasseur solitaire, la Ballade du Café triste, Reflet dans un oeil d'or, L'horloge sans aiguille...

25)Décrivez votre (vos) bibliothèque(s).

En cours de classement lecture depuis mon dernier déménagement. En gros ceux que je lis ou relis sont classés au fur et à mesure, le reste attendant, en vrac. Classement : Occident chrétien, Islam, Inde, Extrême Orient, Afrique non musulmane. A l'intérieur des continents, classement alphabétique par langues pour le monde chrétien, mais pas pour l'islam car trop d'auteurs étaient bilingues.

Les étagères hautes sont pour les livres de format normal, j'ai intercalé des plus petites pour caser les poches, avec double rangée. Tout pour gagner de la place : j'ai une longue entrée avec un couloir interminable, au lieu de tout casser, j'ai casé mes livres tout le long.


26)Le(s) livre(s) dont vous vous êtes finalement débarrassé(s) ?

Dès qu'un livre m'ennuie, me déplait, ou ne me convient plus je songe à m'en débarrasser. La question est : comment ? Je n'aime pas jeter les livres (ce qui est idiot quand on pense au pilon) ; J'ai scrupule à donner un livre qui ne me plait pas. Des fois j'en laisse dans le train. Ou quand une daube me met vraiment en rage, poubelle

27)L'endroit le plus insolite où vous lisez ?

Il n'y a pas d'endroit insolite, étant assez libre de mes mouvements, je peux lire partout, même au travail. J'aimerai lire dans des moments où je m'ennuie, mais en général ce sont les seuls où ça m'est difficile de sortir un livre en attendant que ça se passe : réunions de travail, familiales, etc.

28)Il ne vous reste que trois jours à vivre, que souhaitez-vous lire ou relire ?

La Sagesse orientale.

29)Votre livre d'art préféré ?

J'aime pas trop les livres d'art, préférant nettement aller voir sur place, dans les musées ou devant les monuments. Je préfère de toute façon les catalogues, plus sérieux, concrets, informatifs, sans bla bla creux.

30)La bibliothèque idéale ?

Dans ma tête, ma mémoire, et sur ce blog.

31)L'incipit qui vous a le plus marqué

"Il était sept heures du soir, sur les collines de Seeonee. "

32)La fin qui vous a le plus marqué

Le monologue de Molly à la fin d'Ulysse, le I had my vision du Phare, la pièce de puzzle manquant de La vie mode d'emploi.

Commentaires

  1. memapa5:01 AM

    Rire des assertions un rien podagres de Jankélévitch, cela dénote une santé de fer, une volonté de titane, un regard aussi tranchant que les lames de Tolède.
    ET surtout, un sens de l'humour très particulier que l'on croyait réservé jusqu'alors aux petites fêtes un peu olé-olé de la cour de Pepin le Bref.

    RépondreSupprimer
  2. Pépin le Bref ? non merci, j'aime mieux avoir à choisir entre Marwan II ibn Muhammad et Abû-l-Abbas as-Saffah.

    Idem pour les lames de Tolède : celles de Damas me suffisent.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"