To the Lighthouse


J'avais commencé de relire Femmes, de Sollers. Après quelques pages, lassitude, feuilletage sans conviction, je laisse tomber. Je me souviens que cela m'amusait, avant, son monde frénétique d'hystériques. Maintenant, j'en baille. J'ai pris, à côté, To the Lighthouse, de Woolf : 'Yes, of course, if it's fine tomorrow, ' said Mrs Ramsay. 'But you'll have to be up with the lark', she added.

A la fin du volume, il y a la liste de quelques Penguin. Je regarde ceux que je n'ai pas. Je commande The Ballad of the sad café.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"