T: Triste-le-Roy


TRISTE-LE-ROY


Propriété situé au sud d'une ville à la localisation indéterminée. Le jardin abonde en symétries inutiles : une Diane répond à une autre Diane, un balcon à un autre balcon, un perron double à une double balustrade. Conçue de la même manière, c'est-à-dire selon le principe de la symétrie des miroirs, la maison est dominée par un mirador.


Pour parvenir à Triste-le-Roy, il faut commettre trois meurtres. Le premier devra être perpétré un 3 décembre, à l'hôtel du Nord, sur la personne d'un rabbin ayant en sa possession une Défense de la cabale, un Examen de la philosophie de Robert Fludd, une traduction littérale du Sepher Yezirah, une biographie du Baal Shem, une Histoire de la secte des hassidim et une monopgraphie en allemand, sur le Tetragrammaton. Le second meurtre aura lieu le 3 janvier suivant, devant la boutique du marchand de couleurs de la rue de l'Ouest et la victime sera, indifféremment, un charretier, un bravache électoral, un voleur ou un délateur. Le troisième meurtre, fictif, sera perpétré le 3 février, dans la rue de Toulon, à l'est de la ville.

Ces trois points - l'hôtel du Nord, la boutique du marchand de couleurs, et le cabaret de la rue de Toulon - constituant les sommets d'un triangle équilatéral et mystique, il suffit, pour connaître le nom de Dieu qui a quatre lettres, de tracer à l'aide d'un compas et d'une boussole le point qui manque, c'est-à-dire celui qui détermine un losange parfait.

Ce point est la propriété de Triste-le-Roy, où le voyageur rencontrera sa propre mort, d'une balle dans la tête, au milieu de l'interminable odeur des eucalyptus.
  • Jorge Luis Borgès, "La muerte y la brùjula", in Ficciones, Buenos Aires, 1956.


Dictionnaire des lieux imaginaires , Alberto Manguel.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 40 règles de la religion de l'amour

Pétrarque et la bataille de l'"arabisme"

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…