Articles

Affichage des articles du janvier, 2008

Soufisme et connaissance

Image
1 : "De l'affirmation de la Connaissance."

Des vertus du silence et du bavardage (ce qui vaut aussi pour ce blog ) : "Les sages aspirent à savoir, et les sots à raconter." Anas ibn Malik.

Dans ta face : "Un individu, qui désirait passer pour instruit et orthodoxe, mais, qui, en réalité, était dépourvu de connaissance et de religion, me dit une fois, au cours d'un débat : "Il y a douze sectes hérétiques et l'une d'elles se trouve parmi ceux qui professent le soufisme (mutasawwifa)." Je répondis : "Si une secte nous appartient, onze vous appartiennent, et les soufis peuvent mieux se protéger d'une seule secte que vous ne le pouvez de onze."

2 : De la pauvreté.

"Histoire : Un derviche rencontra un roi ; le roi dit : "Demande-moi une faveur." Le derviche répondit : "Je ne demanderai pas une faveur à l'un de mes esclaves." - Comment cela ? dit le roi. Le derviche dit : "J'ai deux esclaves qui…

Ô Envoyé de Dieu, laisse-moi dormir !

Image
Un des hadiths qui peut donner raison aux ismaéliens sur la supériorité de la walayat d'Ali sur la nobowwat mohammadienne est celui-ci :
"On tient de 'Alî cette anecdote : Le Prophète vint le trouver de nuit, lui et Fâtima, tandis qu'ils dormaient. "Pourquoi ne priez-vous pas ?" leur demanda-t-il. Alî eut cette réponse : "Tu as dit, Envoyé de Dieu, que nos âmes sont dans la main du Très-Haut : s'Il veut les réveiller, Il le fera !" Le Prophète se retira. Quand il partit, je l'entendis se frapper la cuisse en disant : "L'homme est le plus querelleur des êtres" (Coran, XVIII, 54). ça n'a l'air de rien, et ce vertueux sunnite d'al-Ghazalî n'en était sans doute pas conscient, mais c'est toute l'ironie de la haqiqat vs shariat qui s'exprime, soit ésotérique contre pratique exotérique. Temps et prières : Prières et invocations extraits de l'Ihya ulum al-Dîn, Al-Ghazâlî : "La prière de demande",…

Les prières de circonstances

Image
A la fin de son chapitre sur la du'a (prière de demande), Al-Ghazâlî indique quelques prières de circonstance qu'il est recommandé de réciter. Il en est d'assez savoureuses :

"Si tu vois dans la mosquée, quelqu'un faire du trafic, dis-lui :
-Que Dieu ne fasse pas fructifier ton commerce !"

Si tu y vois quelqu'un à la recherche d'une brebis, tu diras : - Que Dieu ne te la rende pas ! C'est l'Envoyé de Dieu qui l'ordonne.

Lorsque le vent soufflera, tu repartiras tu diras : -Mon Dieu, Je Te demande le bienfait de ce vent, le bienfait de ce qu'il apporte avec lui, le bienfait que Tu envoies grâce à lui. Préserve-nous de ses méfaits, des méfaits qu'il apporte avec lui et que Tu envoies par lui.
Si les oreilles te tintent, tu diras : - Que Dieu répande Ses bénédictions et Son salut sur Mohammad.
Lorsque tu seras en retard, tu diras : - Louange à Dieu de toute façon !
Lorsque le murîd se regardera dans un miroir, il dira : - Louange à Dieu ! Il m…

De la bonne Du'â (prière de demande)

Image
Abû Hamid cite un hadith assez drôle, qui pourrait s'intituler "Baissez d'un ton, Dieu n'est pas sourd !"
"Selon ce que rapporte Abû Mûsa al-Asharî : "Nous arrivâmes avec l'Envoyé de Dieu. A l'approche de Médine, il s'écria : Dieu est Grand !" Les gens firent de même en élevant la voix. Le Prophète les reprit : "O gens, Celui que vous invoquez n'est ni sourd ni absent ! Il se tient au milieu de vous et de vos montures, Celui que vous invoquez !" Quant aux Quarante (soit les quarante plus grands saints du monde, souvent anonymes et cachés) ils sont hommes de peu de mots : "On dit que les savants et les saints protecteurs (abdâl) ne disent pas plus de sept paroles, plutôt moins dans leurs invocations." Autre point intéressant ce conseil de ne pas y aller timidement et du bout de l'orteil quand on demande quelque chose, mais franco, quand on demande on demande quoi : "Le prophète disait : "Que nul d'e…

Les anges-voyageurs

Image
Dans son Ilhya 'ulum al-Dîn, Abû Hamid Al-Ghazâlî, celui là même qui vouait la philosophie aux gémonies et avec qui Ibn Rushd voulut furieusement ferrailler, cite un hadith de Mohammad qui, en plus des anges postiers et des anges secrétaires, en plus de ceux qui gardent les nombres et ceux qui pleuvent avec la pluie, mentionne une autre catégorie d'anges, les anges-voyageurs qui font en plus office de liftiers célestes : "Outre les anges-scribes qui transcrivent les actions des hommes, Dieu a des anges-voyageurs qui parcourent la terre : trouvent-ils des gens qui pratiquent le dhikr (récitation, mémorisation de Dieu) ils lancent cet appel : accourez à l'objet de vos désirs ! Ils viennent alors et les anges les entraînent vers le ciel." Hadith rapporté par Al-A'mash, via Abû Saïd al Khadarî via Mohammad. Temps et prières : Prières et invocations extraits de l'Ihya ulum al-Dîn, Al-Ghazâlî, trad. Pierre Cuperly.

On s'en fout

La Bourse se casse la gueule.

La Passion Béatrice

Image
"Le second portrait précieux de la galerie Barberini est du Guide ; c'est le portrait de Beatrix Cenci, dont on voit tant de mauvaises gravures. Ce grand peintre a placé sur le cou de Beatrix un bout de draperie insignifiante ; il l'a coiffée d'un turban ; il eût craint de repousser la vérité jusqu'à l'horrible, s'il eût reproduit exactement l'habit qu'elle s'était fait faire pour paraître à l'exécution, et les cheveux en désordre d'une pauvre fille de seize ans qui vient de s'abandonner au désespoir. La tête est douce et belle, le regard très doux et les yeux fort grands : ils ont l'air étonné d'une personne qui vient d'être surprise au moment où elle pleurait à chaudes larmes. Les cheveux sont blonds et très beaux. Cette tête n'a rien de la fierté romaine et de cette conscience de ses propres forces que l'on surprend souvent dans le regard assuré d'une fille du Tibre, di una fliglia tel Tevere, disent-elles…

"Quel dommage que ce ne soit pas un péché !"

Image
Ou comment le "politiquement moral" a précédé le "politiquement correct" pour contrarier l'étude de l'histoire :
"... le siècle est trop collet monté ; il faut se rappeler ce grand mot que j'ai ouï répéter bien des fois à lord Byron :This age of cant. Cette hypocrisie si ennuyeuse et qui ne trompe personne a l'immence avantage de donner quelque chose à dire aux sots : ils se scandalisent de ce qu'on a osé dire telle chose ; de ce qu'on a osé rire de telle autre, etc. Son désavantage est de raccourcir infiniment le domaine de l'histoire."

Sur le don Juan, héros chrétien :

"Pour que le don Juan soit possible, il faut qu'il y ait de l'hypocrisie dans le monde. Le don Juan eût été un effet sans cause dans l'antiquité ; la religion était une fête, elle exhortait les hommes au plaisir, comment aurait-elle flétri des êtres qui faisait d'un certain plaisir leur unique affaire ? Le gouvernement seul parlait de s'ab…

Je suis un homme de la troupe de Sa'd

Image
Le charme de cette poésie archaïque bédouine, tout en coups d'épée, faim et noble razzia, dont les éloges amoureux les plus torrides vont aux juments, aux chamelles, aux ânesses, dont les appâts physiques sont détaillés l'eau à la bouche comme un Persan parlerait de sa ou son bien-aimé. Des femmes, on ne parle que de la robe, du palanquin, de la chevelure.

"La caravane de l'objet aimé a traversé rapidement les stations ; il y reste des traces, des marques du campement.
Le vêtement dont les ont recouvertes les vents qui poussent les dunes de sable, ainsi que le temps, les ont effacées : elles ont été laissées comme une page blanche tout usée.
Elles appartenaient à la femme des Banous Hâritha, avant que le projet ne les eût éloignés, et pourtant elle ne désirait pas m'abandonner.
Que de fois l'on a vu passer le nuage nocturne traînant les pans de sa robe semblables au balancement des autruches suspendues par le cou.
C'est une nuée qui vient d'Egypte, d'en…

Averroès et le discours décisif

Image
Ibn Rushd, que l'on représente souvent en Occident comme le parangon de la rationalité, voire même de l'athéisme masqué, et en plus celui de la tolérance, de l'humanisme, presque une avant-garde des Lumières (Le Destin de Chahine, par exemple) n'a vraiment pas grand-chose à voir avec cette figure issue de l'Averroès "latin" soit celui dont le système a été supposé (et attaqué, notamment par par Thomas d'Aquin) en s'appuyant sur une oeuvre aux trois-quarts ignorée car non traduite.

Ibn Rush est un rationaliste, certes. C'est-à-dire un philosophe aristotélicien qui pense que la raison et l'intellect permettent d'accéder à la Vérité de la Révélation et ce faisant, il s'oppose aux Néoplatoniciens intuitivistes, Abû Nasr al-Farabî et Abû Ali ibn Sîna, et surtout à Ghazalî qui attaque la philosophie comme moyen incomplet, imparfait d'accéder à la Vérité. Rien à voir avec un athéisme supposé et cette idée que quand la Révélation et la …

De l'ivresse salutaire

Image
Râzî laisse entendre qu'il n'est pas mauvais de s'enivrer une fois ou deux par mois. Au-delà, c'est déconseillé. La dose médicale, en somme.
Le guide du médecin nomade, Abû Bakr Muhammad ibn Zakarya al-Râzî.