Kafka sur le rivage


Coup de foudre pour ce roman de Murakami, très atatchant, énormément de charme, une féérie qui égale celle de La Fin des temps.


"C'est merveilleux de vivre seul en pleine nature, cela ne fait aucun doute, mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps, dit Oshima en mettant ses lunettes de soleil, et en attachant sa ceinture de sécurité.

Assis à côté de lui, j'attache moi aussi ma ceinture.

-Cela n'a rien d'impossible en théorie, et il y a des gens qui y parviennent. Mais la nature est, dans un sens, peu naturelle. Trop se décontracter peut être source de menace pour nous, humains. Il faut une certaine préparation et de l'expérience pour accepter cette contradiction et vivre avec. Voilà pourquoi, dans un premier temps, nous retournons en ville. Nous retournons aux activités humaines et à la compagnie de nos semblables."


Oshima appuie sur l'accélérateur et entame la descente. Cette fois, il n'est pas pressé et conduit lentement, appréciant le paysage et le vent qui souffle par derrière et agite sa longue frange. Bientôt, le chemin de terre rejoint une route étroite et goudronnée qui longe des champs et de petits hameaux.

- A propos de contradictions, dit soudain Oshima, la première fois que je t'ai vu, j'en ai senti une en toi. Je me suis dit : ce garçon a l'air de chercher désespérément quelque chose et en même temps de tout faire pour l'éviter.

- Qu'est-ce que je cherche d'après vous ?

Oshima secoue la tête et regarde dans son rétroviseur en fronçant les sourcils.

-Je ne sais pas. J'exprime juste une impression que j'ai eue.

Je ne réponds pas.

- D'après mon expérience, quand on cherche désespérément quelque chose, on ne le trouve pas. Et quand on s'efforce d'éviter quelque chose, on peut être sûr que ça va venir vers nous tout naturellement. Bien sûr, ce n'est qu'une théorie.

- Si vous appliquez cette théorie à mon cas, que va-t-il m'arriver si je cherche quelque chose et essaie de l'éviter en même temps ?

- C'est une question difficile, dit Oshima en souriant. (Puis il reprend après une petite pause :) Si je peux me permettre de le donner, voilà mon avis. Peut-être ce que tu cherches ne viendra pas sous la forme à laquelle tu t'attends."


"Tous deux étaient précoces et, comme il arrive souvent avec les adolescents précoces, ils avaient du mal à grandir. Ils se comportaient comme s'ils avaient encore quatorze ou quinze ans."
Kafka sur le rivage, Haruki Murakami.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La réponse est le malheur de la question

Tout cela est si lent, si lourd, si triste…

Les 40 règles de la religion de l'amour