Articles

Affichage des articles du décembre, 2004
Et ça continue... Incendie dans une boite de nuit argentine. 175 morts et 619 blessés, le pire icnendie que l'Argentine ait connu, bla bla. C'est horrible la satisfaction de dire je vous l'avais bien dit, n'empêche que je vois bien que ça confirme qu'il faut se terrer chez soi entre Noël et l'Epiphanie, le temps où le chaos primordial se réactualise, où les démons sortent, les morts reviennent, durant les douze jours intercalaires qui suivent le solstice d'hiver. En bref, on respirera aux Rois.

Et comme cette année, le chaos fut particulièrement gratiné, je suis curieuse en attendant le solstice d'été.
L'année dernière ça tremblait en Iran, 10.000 morts non ?. Là plus de 100.000 morts et la terre qui sursaute et tourne plus vite, et on se foutait de moi quand je disais que les solstices c'est toujours la cata ! mais j'inventais rien moi, c'est dans presque toutes les mythologies...

Y a que les animaux qui apparemment s'en sortent. Les animaux sont moins cons, faut croire. Si ça se trouve c'est une épuration terreste, un nettoyage de la planète, de l'espèce la plus inutile et la plus malfaisante.

Ou si ça se trouve, comme dit Nabe, c'est parce que "l'homme n'est pas assez gentil avec Dieu", ça lui apprendra !
Comme c'est triste

Parmi les 20.000 victimes du tsunami, il y a 2 Français. C'est horrible.
Image
Sur la sacro-sainte tolérance, valeur suprême de notre début de siècle avec le pacifisme et (bientôt rejoints par le végétalisme et les campagnes anti-foie gras) réflexions moqueuses et fines de Jankélévitch : est-ce que les tolérants au fond ne sont-ils pas foncièrement, au choix ou séparément : hypocrites, méprisants, élitistes ? La tolérance, une vertu ? mon oeil ! semble-t-il dire ? Regardez-vous un peu dans le miroir... Pourquoi, au fond, êtes-vous tolérants ? Et l'êtes-vous tant que ça quand vous l'affichez ? Et finalement, êtes-vous des gens bien parce que tolérants ? ou le contraire, d'affreux brahmanes méprisants ou calculateurs ?

"Ne pas toucher : ceci est commun aux conduites de tolérance et aux conduites de pureté ; le pur craint que l'intouchable ne lui donne ses pous ; le tolérant, plutôt que de violenter ou d'endoctriner son prochain, préfère ne pas le toucher. - Autrui, pour le tolérant, est un être opaque et impénétrable qu'on ne peut ni a…
On s'en fout.

Zinédine Zidane fête Noël à la Réunion.
Image
"Toutes époques, toutes années, tous siècles mélangés,
Tout tend vers la chaleur et fuit vent et froidure.
Pourquoi vers le grand nord, ceux-ci vont-ils s'envoler,
Alors que les oiseaux sont supposés aller au sud ?

Ils n'ont nul besoin de gloire, de grandeur.
Et le bout de leurs ailes est laqué par la glace.
Et oiseaux, d'oiseaux ils trouvent leur bonheur,
Comme juste récompense de leur audace.

Qu'est-ce qui nous empêchait de vivre, de dormir ?
Qui donc nous a jetés sur la route aux dangers ?
Les aurores boréales sont encore à venir,
Elles se produisent rarement : elles sont recherchées !

Silence. Seules des mouettes telles des éclairs.
On leur donne à manger dans la main le néant.
A notre silence, en récompense, c'est clair,
Il y aura un son inéluctablement.

Cela fait si longtemps que nous rêvons en blanc,
Toutes les autres teintes de la neige se sont fondues.
Nous sommes aveuglés de blancheur depuis longtemps,
Par ses bandes noires, la terre nous redonnera la vue.

Notre gorge s…
Honni soit qui mal y pense

Mouvements sociaux à la SNCF. Perturbation des trains sur Paris EST, du vendred 24 à 12 h jusqu'au dimanche 26 au soir...

et ceux qui y verraient une coïncidence avec les fêtes de Noël ont mauvais esprit.
On s'en fout

Les 2 otages français ont été libérés.
"Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !
Heureux les affligés car ils seront consolés !
Heureux les débonnaires, car ils hériteront la Terre !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ! Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu ! Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux."

Je ne suis pas "chrétienne", puisque je ne crois pas à la divinité du Christ. Mais dans ces paroles-là passent quelque chose de profond, d'essentiel, le minimum d'esse dans le maximum d'amor, comme dirait Jankélévitch. Face à l'antique et noble Bible, ces mots simples coupants et purs ont conquis le monde. La loi juive n'était pas assez aimante pour être universelle et ce n'est d'ailleurs pas son souci. Quand l'islam s&#…
C'est vrai que la déchristianisation galope.... pour parler d'une musique liturgique, en ce moment sur France musique : "Le Carême ? euh... c'est un peu notre ramadan... c'est les 46 jours avant Pâques, euh..."

Je ne sais pas si c'est bien, croyant ou non, d'ignorer à ce point la liturgie chrétienne, quand on parle de musique religieuse... Un peu comme si en parlant de peinture religieuse on ignorait tout à fait que qu'est l'Assomption, la Dormition, etc...

En tous cas, c'est drôle, qui a dit que l'Europe était islamophobe ?
Gracian. L'Homme de cour. Curieux mélange, qui me laisse une impression mitigée, donc. Par certains côtés, un esprit très déplaisant, qui recommande avec sécheresse l'hypocrisie, la flagornerie, une habileté et un coeur froid et cela pour quoi ? Pas grand chose, une place, l'art de plaire, le néant de l'apparence de la courtisanerie. De belles phrases aussi, une lucidité tactique, quelque chose de Sun Tzu, mais L'Art de la guerre présente des ruses moins mesquines, puisque la mort et la perte encourues au combat donnent à tout ça un autre enjeu, plus essentiel. Machiavel idem, c'est la force, le pouvoir et l'art de ne pas être renversé quand on s'en empare. Mais dans L'Homme de cour, de quoi s'agit-il ? d'être bien vu dans les salons et les antichambres des ministères ? ça a quand même moins de gueule... Cela m'intrigue que Jankélévitch le cite autant. Il n'y a rien de moraliste dans Gracian, mais ce n'est pas non plus un cynique…
Image
"Chanson lyrique (1970)
à Marina

Les pattes des sapins tremblent, enneigées,
Et l'oiseau lance ses trilles, effrayé.
Tu vis en plein coeur d'une forêt charmée
D'où l'on ne peut jamais s'évader.

Que les merisiers se dessèchent au grand vent,
Qu'en averse le lilas défleurisse,
Je t'arracherai à ta forêt pourtant,
Pour le palais où les syrinx retentissent.

Ton monde, pour des siècles où les mages veillent,
Est gardé de moi et de la clarté,
Et tu crois que rien au monde n'est merveille
Que ce bois, cette forêt enchantée.

Que meure la rosée aux feuilles du levant
Et que la lune chamaille le ciel amer,
Je t'arracherai à ta forêt pourtant
Pour la chambre claire au balcon sur la mer.

Quel sera le jour et quelle sera l'heure,
Où prudemment, tu viendras à moi ?
Je t'emporterai dans mes bras de voleur
Nul, à nous trouver, ne parviendra.

Si le vol te sied, je me ferai bandit,
Tant d'amour en vain serait-il gâché ?
Accepte, je te prie, une simpl…
Maintenant dans beaucoup de gares, il faut supporter la pollution sonore d'une radio de merde, avec ses tubes à la con, ceux qu'on entend toujours dans les magasins de fringues du forum des Halles (pour situer). Même à Gare de l'Est il faut supporter Balavoine et sa voix d'eunuque hululant, plus tout un paquet d'indigences cérébrales et musicales, au titre inconnu (de moi)... Même pas une radio publique, hein, de la bonne vieille merde commerciale, avec un spot de pub par minute. Bientôt on devra supporter ça aussi dans les trains... et il ne restera plus qu'à se foutre à fond un baladeur sur les oreilles, histoire de devenir un peu plus sourd chaque jour, mais pas complètement maboule.

Image
"...il n'y a plus rien qu'un horizon inaccessible, et, à l'horizon, une présence opaque à laquelle on se convertit par décision aveugle, non point dans la lumière de l'intuition, mais dans la nuit de la foi ; l'indéfinie compressabilité du presque-rien apparaît alors à celui qui rêve d'accomplissement et de perfection comme la ruse tactique d'une incompressibilité foncière : l'inintelligible ne cède sous nos pas que pour aggraver notre enlisement, ne recule devant nous que pour nous attirer plus profondément au coeur de l'absurde."


"Tout homme peut voir, mais très peu savent toucher."

Image
"Tout homme peut voir, mais très peu savent toucher." Machiavel.